Comment positionner son lit à partir du qi

Le positionnement de notre lit ne devrait jamais être déterminé au hasard. Généralement, nous tenons compte de l’espace disponible, de la fenêtre ou plus simplement de l’emplacement des prises de courant. Sachez que la position d’un lit n’est pas anodine, elle participe à la qualité de notre sommeil.

Aussi étrange que cela puisse paraître à certains, la position du lit influence notre capacité à trouver le sommeil et par conséquent à recharger nos batteries.

Nous connaissons tous plus ou moins certains facteurs qui influencent notre sommeil, comme de se coucher à des heures régulières ou de ne pas trop manger avant d’aller dormir, d’autres sont plus subtils et peuvent nous échapper complètement. Le feng shui propose différents outils pour déterminer la position idéale. Il serait trop long de les voir toutes. Alors dans cet article, nous allons voir comment définir la position idéale à partir du qi.

Nous commencerons par aborder la notion du qi (inconnue pour nous, Occidentaux) puis nous déterminerons comment placer correctement un lit dans le but de faciliter la qualité du sommeil.
Insomniaque, réveillez-vous !

 


Le qi, c’est qui, c’est quoi ?


 

Vous vous demandez peut-être ce que signifie ce mot chinois composé de seulement deux lettres.
Sachez que le qi qui s’écrit également chi se prononce tchi. On le traduit généralement par les mots  »souffle subtil » ou  »énergie subtile ».
Dans le domaine du feng shui, son étude nous renseigne comment positionner une habitation, un meuble, un tableau, un lit, etc.

La notion du qi est très difficile à appréhender. Pourquoi ? Parce que le qi est omniprésent autour de nous. Il est donc impossible de le décrire dans sa totalité. Nous ne pouvons l’analyser que d’une façon parcellaire.

Écoutons ce qu’en disent quelques auteurs à ce sujet.

Extrait du livre  »Le Feng Shui, science taoïste de l’habitat » de Nicolas Hardy aux Éditions Érolles (Page 64 ).

« Le Qi, l’énergie universelle, force intangible et imperceptible que nous ne pouvons détecter ou mesurer avec aucun instrument, pénètre et relie entre elles toutes les forces de vie. Les forces de la nature, les variations climatiques – vent, pluie, tonnerre, soleil, brumes-, sont à l’origine de la notion de Qi, « souffle vital » ou « énergie vitale ». Il est dit que la force du Qi n’a pas de limites de temps ni d’espace. »

Extrait du livre  »Feng shui, l’art de mieux vivre dans sa maison », de Sarah Rossbach, le maître de feng shui Lin Yun nous explique. (Pages 3-4-5-31),

« J’enseigne que le qi nait de particules flottantes (qi embryonnaire) appelées  »ling », qui circulent dans l’atmosphère. L’univers est plein de différentes sortes de  »ling… Le ch’i (qi) est la caractéristique essentielle de la vie… Le qi d’une maison peut avoir des effets sur le qi personnel. L’étude de l’influence du qi de l’environnement sur le qi personnel est une composante importante du feng shui. Les experts en feng shui, eux, cherchent des filons de bon ch’i ou de ch’i « nourrissant », puis les canalisent et les affinent pour enrichir la vie et le ch’i (qi) des occupants du lieu. »

Avez-vous compris ? Pas toujours simple de comprendre la pensée chinoise, n’est-ce pas ? Alors, commençons par identifier deux composantes essentielles.

Première composante :
Le qi est une énergie subtile ou souffle subtil présent dans tout ce qui nous entoure. Il est présent dans le plein comme dans le vide. Ainsi, le qi est présent dans chaque pierre, chaque objet, chaque animal, le ciel, un moment de l’année (une date), un lieu (le vide créé pas les éléments naturels ou artificiels), etc.

Deuxième composante :
Le qi est en perpétuel mouvement. Il se déplace soit à l’intérieur d’une forme, soit de l’intérieur vers l’extérieur de cette même forme ou à l’inverse de l’extérieur vers l’intérieur. Son déplacement est fluctuant. Ainsi le qi peut être rapide ou lent, fort ou faible, bon ou mauvais.
Dans une maison, un expert feng shui a pour objectif de capter le bon qi pour enrichir la vie de ses occupants.

Dans le domaine de la santé, sachez que les Chinois ont développé des techniques pour capter ce  »ling » ou ce qi embryonnaire présent dans l’atmosphère. L’objectif ? Faire en sorte que le corps l’assimile et devienne plus fort.
Le qi qong ou le taï chi chuan (taïji quan) enseignent comment faire circuler le qi à partir de positions particulières du corps.

 

 

Généralement, on conseille aux pratiquants des arts ancestraux chinois d’avoir le dos bien droit et de garder les pieds en direction du sens de la marche.

Lorsque le dos est droit et vertical, l’énergie ou le qi circule mieux dans la colonne vertébrale ce qui a pour effet de renforcer l’énergie de notre corps. Nous sommes plus présents ou plus ancrés dans ce que nous faisons. Notre pouvoir de concentration augmente.

Si les Chinois l’enseignent, quelques personnes en sont déjà conscientes. C’est ce que j’ai découvert en regardant une jeune femme sur YouTube qui conseillait d’avoir le dos bien droit pour favoriser la concentration à la lecture.

 


Bon et mauvais qi


 

Donc le qi est soit bon soit mauvais. Il est mauvais pour plusieurs raisons. Mais dans le domaine de la circulation du qi dans une habitation, il est mauvais lorsqu’il est trop rapide ou trop lent. Ce qui veut dire que pour que le qi soit bon, il doit se déplacer d’une façon harmonieuse.

Précisons que la signification du mot  »harmonie » chez les Chinois est différente de celle que nous connaissons en Occident. Si dans nos contrées l’harmonie est le rapport heureux entre les parties d’un tout (formes, couleurs, sons, rythmes, etc.). On parle d’harmonie pour une œuvre artistique ou littéraire.

Extrait du Larousse : Définition de l’harmonie.

« Rapport heureux entre les parties d’un tout (formes, couleurs, sons, rythmes, etc.), en particulier d’une œuvre artistique ou littéraire : Harmonie des masses colorées d’une peinture. »
Définition du Larousse ici.

En Chine, l’harmonie est la résultante d’un savant équilibre entre cinq types d’énergies, que l’on appelle cinq éléments ou cinq principes. J’aborderai ce sujet dans un autre article.

En ce qui concerne le qi dans une habitation, l’harmonie résulte d’un savant équilibre entre vitesse et lenteur ou entre concentration et dispersion.

Pour que le qi soit harmonieux,
il ne doit être ni trop rapide ni trop lent.

 


Comment circule le qi dans une pièce ?


 

Si le qi circule de plusieurs façons, la première question que nous devrons nous poser est : où se trouve la principale source du qi ? Ou d’où provient le qi dans une habitation ?

Extrait :  »Le feng shui pour les nuls » David D. Kennedy (page 38)

« La chose la plus importante à retenir à propos du chi (qi) est qu’il s’écoule comme le vent et l’eau… La source principale de l’énergie est votre bouche : pour votre habitation, la porte d’entrée.

Le qi entre donc par la porte avant de nourrir l’ensemble de l’habitation. Si le qi est à l’image du vent et de l’eau, on peut facilement en déduire qu’au niveau de la porte son débit sera plus fort qu’au centre de l’habitation. Le qi au niveau de l’embrasure de la porte sera beaucoup plus fort que partout ailleurs. La pression diminuera ensuite dans les pièces.

Dans le schéma ci-dessus, nous pouvons voir que le qi qui se trouve dans la continuité de la porte (en rouge) est plus fort qu’à l’opposé de la porte (en orange). En règle générale, retenons que c’est à proximité de la porte que le qi sera le plus fort.

 


Comment positionner le lit dans une chambre


 

Nous savons à présent que le qi au niveau de la porte est plus fort. Par conséquent, c’est cette zone que nous allons devoir éviter pour positionner notre lit dans le but de réunir les meilleures conditions pour trouver le sommeil.

Pourquoi ?
Parce que notre corps est en relation permanente avec son environnement. Le qi provenant de la porte affecte avec plus ou moins d’intensité le qi de notre corps. J’aborderai ce sujet plus en détail dans un autre article sur les angles saillants.

 

 

 

Le lit est positionné correctement, il n’est pas placé dans le courant du qi.

 

 

 

 

 

Le lit est positionné correctement, il n’est pas placé dans le courant du qi.

 

 

 

 

 

Le lit n’est pas positionné correctement, il est placé dans le courant du qi.

 

 

 

 

Le lit n’est pas positionné dans le courant du qi. Néanmoins, la tête du lit est trop près de la porte. En feng shui, on conseillera de placer une protection, tel un paravent (ici de couleur verte).

 

 

 


Conclusion


 

L’étude de la circulation du qi dans une chambre et toutes autres pièces de l’habitation nous renseigne sur les zones que nous devrons privilégier pour placer un lit, une table, un bureau. Certaines zones sont plus propices au bien-être que d’autres et c’est le cas lorsque le qi de l’endroit où nous sommes est équilibré. C’est à dire ni trop fort, ni trop faible.

Mais attention, les conseils que nous avons vus pour positionner un lit tiennent compte de la circulation du qi par rapport à la porte. Ils ne tiennent pas compte de l’orientation du lit par rapport au nord ou à l’est géographiques (les deux directions les plus favorables pour le sommeil). Ce qui veut dire qu’il ne suffit pas d’appliquer ces conseils à la lettre pour trouver le meilleur emplacement. Cela signifie que vous devrez éviter le qi trop fort provenant de la porte.

Alors, si la position de votre lit se trouve dans la continuité de la porte et que vous ne voulez pas en changer, pas de panique. Mettez en place une protection (un paravent, comme dans l’image ci-dessus) qui masquera la tête du dormeur au moment d’entrer dans la chambre. Cette protection aura pour effet de dévier la circulation du qi provenant de la porte et ainsi vous protéger du courant de qi trop fort (provenant de la porte).

Maintenant que vous savez comment positionner votre lit à partir du qi. Dites-moi (dans un commentaire) si vous aussi vous avez constaté que le positionnement du lit pouvait influencer votre sommeil.

Partager l'article
  •  
  • 1
    Partage

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Entrer votre nom