Accueil Décorer Décoration et Feng shui

Décoration et Feng shui

0
TRENDENSER L’art d’être bien chez soi de Frida Ramstedt

La décoration est passionnante parce qu’elle permet de jouer sur les couleurs et les formes pour créer des ambiances magnifiques. Seulement voilà, c’est un métier qui demande une formation et surtout beaucoup de talent. Difficile pour les amateurs de se lancer sans faire de grosses erreurs.

Malheureusement, les nombreux livres sur ce sujet n’apportent pas suffisamment d’explications pour pratiquer chez soi comme un professionnel. La seule solution à la disposition des non-initiés consiste à faire appel à une personne de métier ou reproduire au mieux des images de magazines.

Pourtant, tout le monde sait qu’il existe une méthode, des principes connus des professionnels.
Ces principes de décoration, Frida Ramstedt (Suédoise) les a longtemps cherchés dans des livres.
Au fil de ses lectures, elle a su identifier un certain nombre d’entre eux qu’elle partage sur son compte Instagram TRENDENSER. Aujourd’hui, c’est un véritable succès puisqu’elle comptabilise plus de 2 000 publications et 182 000 abonnés.

Comme elle n’a jamais trouvé le livre de référence qu’elle cherchait, elle a décidé de l’écrire avec toutes ses notes. En 2020, elle publie « TRENDENSER L’art d’être bien chez soi ». Aujourd’hui son livre est édité dans de nombreux pays.

Ce livre permet de mieux comprendre comment décorer son intérieur. L’auteur donne de nombreuses astuces sur l’utilisation des couleurs, des papiers peints, du carrelage, des rideaux, etc. Pour voir le contenu de ce livre, cliquez ici.

Dans cet article, je partage et analyse sous l’angle du Feng shui 5 conseils de décoration du livre « TRENDENSER L’art d’être bien chez soi » de Frida Ramstedt.

 

Différence entre feng shui et la décoration

Avant de commencer, je préfère préciser une chose importante. Le feng shui n’est pas de la décoration. Même si ces deux disciplines ont pour but de créer un environnement agréable pour ses occupants, leurs fondements sont différents.

La décoration se base sur l’aspect esthétique alors que le feng shui se base sur les connaissances de la philosophie taoïste. Le premier est basé sur l’harmonie des matières et des couleurs. Le deuxième est basé sur les relations subtiles entre notre corps (et notre existence) et la décoration.

Un décorateur a pour objectif de créer l’effet wouah chez ses clients. L’expert Feng shui a pour objectif de faire en sorte que les occupants bénéficient d’une vie harmonieuse sur les plans de la santé, des relations, de la profession, etc. (voir : qu’est-ce-que le Feng shui ?)

Cela ne signifie pas qu’un aménagement Feng shui ne soit pas beau. Cela signifie qu’il demande une autre lecture. Par exemple, si un décorateur choisit de placer une grande bibliothèque sur le mur de droite, l’expert Feng shui peut très bien conseiller de la placer sur le mur de gauche afin d’éviter que cette bibliothèque n’ait une mauvaise influence sur les personnes.

Bien entendu, l’idéal sera d’allier ces deux disciplines puisqu’elles sont complémentaires.

 

1er conseil : le nombre d’or

Dès les premières pages du livre, Frida nous parle de l’importance du nombre d’or.
Ce nombre connu depuis l’antiquité a pour valeur 1,618. Sachez que ce nombre est omniprésent dans la nature. Il apparaît dans les proportions de tous les êtres vivants : les plantes, les arbres, les animaux et l’homme.
Par exemple, il est possible de retrouver la proportion dorée (1,618) au niveau de votre main en divisant la longueur de l’une de vos phalanges proximales avec la phalange distale qui lui est rattachée.

Les peintres célèbres ont utilisé cette proportion dans leur œuvre pour créer un sentiment d’harmonie comme si la beauté était intrinsèquement liée à ce nombre.

Le Feng shui ne parle généralement pas de ce nombre. Cela ne signifie pas que les Chinois l’ignorent, cela signifie qu’il n’est généralement pas enseigné. Les nombres généralement utilisés sont principalement le 1, le 2, le 3 et le 5, car ils découlent directement de la philosophie chinoise.

Image : TRENDENSER L’art d’être bien chez soi de Frida Ramstedt

 

Comment utiliser le nombre d’or en décoration

Il existe plusieurs façons d’utiliser la proportion dorée (ou nombre d’or) en décoration. C’est ce que j’ai découvert dans ce livre. Par exemple, il est possible de créer un assemblage de trois vases de tailles différentes en faisant en sorte que le plus grand soit 1,618 fois supérieur en taille que celui juste plus petit.

Image : Anelka Pixabay

Choisissez la proportion dorée entre le vase le plus haut et celui un peu plus petit.
Si nécessaire, utilisez un livre posé à plat pour obtenir la valeur désirée


Une autre possibilité est de choisir une table basse et un canapé dont les longueurs sont proportionnelles à ce nombre.
Pour cela, vous devrez mesurer la longueur de votre canapé et diviser cette valeur par 1,618 pour connaître la longueur approximative de votre table basse.

Choisissez une table basse proportionnelle à la longueur de votre canapé avec un rapport de 1,618.

 

2e conseil : la méthode triangulaire

Cette astuce consiste a réunir plusieurs objets pour créer une forme triangulaire, un ensemble qu’elle appelle nature morte.

Frida, conseille de rassembler trois objets de tailles différentes qui vont bien ensemble pour les regrouper et les disposer sur un meuble, une table basse afin de créer un centre d’intérêt, un sentiment agréable.

Image : TRENDENSER L’art d’être bien chez soi de Frida Ramstedt

Ensemble de trois vases formant une forme triangulaire

Selon le Feng shui, le triangle est associé au principe du Feu. Le Feu étant l’élément le plus yang parmi les 5 éléments chinois. La forme triangulaire a donc un effet dynamisant dans la pièce. Elle sera conseillée dans des zones pour combler un vide et donner un effet stimulant dans la pièce.

 

La méthode triangulaire et la bibliothèque

Cette astuce peut aussi être utilisée pour décorer une bibliothèque. Ici, l’idée sera d’utiliser le triangle pour apporter un mouvement visuel.
Choisissez trois objets de même couleur et dont la couleur tranche avec celle de la bibliothèque. Puis, disposez-les sur trois étagères différentes pour former un triangle.

Image : TRENDENSER L’art d’être bien chez soi de Frida Ramstedt

Décoration avec intégration de la forme triangulaire dans une bibliothèque

 

3e conseil : les poids visuels

Frida Ramstedt introduit l’idée de poids visuels. Ce concept analyse les rapports de différentes zones avec la perception qu’en a l’œil humain.

Par exemple, une grosse lampe rouge au milieu d’une pièce de couleur blanche attirera l’attention. Il est possible de dire que cette lampe a beaucoup de poids dans le décor. À l’inverse, cette même lampe rouge dans une pièce dont les couleurs sont du même ton sera beaucoup plus discrète.

Généralement, on parle de point focal. L’idée est de mettre en valeur un mur ou une zone avec une décoration qui tranche avec le reste de la pièce. Le but sera d’attirer l’attention sur quelque chose de beau afin de mettre en valeur le lieu.

L’auteur aborde l’équilibre des poids (perceptions visuelles) pour les grandes pièces. Elle explique qu’un objet volumineux est considéré comme lourd contrairement à un petit objet qui lui est léger.

Créer un équilibre dans les grandes pièces consiste à contrebalancer les grands volumes en apportant des éléments qui ont du poids ou appelés : lourds.

Elle écrit : « pour abolir le sentiment de vacuité d’une pièce si grande que l’écho y résonne, rien de tel que de choisir des meubles lourds et imposants. »


Voici les catégories lourde et légère définies par l’auteur :

LOURD LÉGER
les objets volumineux petits objets
les couleurs foncées couleurs claires
les contrastes marqués faibles contrastes
les nuances chaudes nuances froides
les Objets placés en périphérie objets placés au centre

 


Le Feng shui apporte un éclairage un peu différent sur ces notions de lourd et léger. Si l’équilibre est indispensable dans toutes choses, le yin et le yang restent les deux éléments de références.

Ce que Frida appelle « lourd » peut correspondre au yin dans le Feng shui et ce qu’elle appelle « léger » peut correspondre au yang a deux exceptions près. En effet les nuances chaudes sont des éléments lourds dans ce livre alors qu’elles sont yang en Feng shui. C’est la même remarque pour les nuances froides qui sont yin selon le feng shui.

Dans le Feng shui, on retrouve cette même recherche de l’équilibre à la différence qu’elle est principalement basée sur le yin et le yang.
Une grande pièce est considérée comme yang, car le vide est yang contrairement au plein. Pour compenser cet excès de yang, il est tout indiqué d’ajouter des éléments volumineux ou imposant.

Ici, ce principe de décoration rejoint celui du Feng shui.

 

4 Placer le canapé donnant une vue d’ensemble de la pièce

Dans mon article précédent (5 erreurs de construction à éviter), je vous parlais de la nécessité de faire en sorte que le champ de vision depuis le canapé donne la meilleure perspective. C’est une notion récurrente en Feng shui.

Dans son livre, l’auteur reprend cette idée. Elle écrit page 158 :

« Les décorateurs et architectes d’intérieur ne le répéteront jamais assez : mieux vaut ne pas placer le canapé dos à la porte d’entrée afin de conserver depuis ce même canapé, une vue d’ensemble sur la pièce et sur d’éventuelles allées et venues. »

J’explique dans mon précédent article l’importance de ressentir du bien-être en position assise. Tout le monde sera d’accord sur ce point. Mais, il y a deux façons de ressentir une sensation agréable. La première est de focaliser son attention sur quelque chose de captivant située à l’extérieur de soi comme la télévision. La deuxième est de ressentir du bien-être tout en restant à l’écoute de son corps. Une position confortable et une vue panoramique facilitent cette sensation de bien-être.

Je vous invite à tester la position face à un mur et celle en direction de l’ensemble de la pièce. Il est très probable que la vue sur l’ensemble de la pièce vous soit la plus agréable.

Conseil : Choisissez de préférence une position du canapé qui vous donne une vue sur l’ensemble de la pièce.

 

5 Attention aux champs de vision

Les différents déplacements et les positions assises dans un lieu conditionnent des points de vues récurrents. L’auteur nous sensibilise sur les points de vues ou champs de vision à différents endroits de l’habitation. Cela est d’autant plus important pour les habitations décloisonnées.

Cette astuce consiste à regarder si les passages réguliers (depuis l’entrée) ou les positions assises (depuis le canapé) donnent toujours une vue avec une décoration cohérente entre les pièces.

Si par exemple, le canapé dans le salon donne en direction du séjour, les deux pièces devront avoir une décoration harmonieuse. Il s’agit ici de choisir une décoration d’une pièce à une autre sans trop de décalage.

Conseils pour les habitations décloisonnées : créer une décoration harmonieuse d’une pièce à une autre.

Évitez de placer des espaces de rangement dans les champs de vision, au risque de venir perturber l’impression générale à différents endroits dans l’habitation.

Image : TRENDENSER L’art d’être bien chez soi de Frida Ramstedt

Dans le Feng shui, l’harmonie entre les différentes pièces est également prise en compte. Une décoration crée une ambiance. Une ambiance crée une attitude, un comportement. En ce sens, il est préférable de créer des ambiances cohérentes surtout si elles concernent les chambres de différentes personnes pour de meilleures relations dans la famille.

Ce qu’il faut retenir

Nous avons pu voir dans cet article que la décoration et le Feng shui sont relativement proches. Certaines astuces de décoration s’intègrent parfaitement dans le Feng shui. C’est le cas du nombre d’or, de la forme triangulaire, le champ de vision, etc.
La différence sera plus marquante dans la mise en œuvre. Si l’une s’attache à considérer en premier l’aspect esthétique, l’autre analyse les relations subtiles entre la décoration, la santé et la prospérité de ses occupants.

En ce sens, le Feng shui apporte une plus grande sensibilité et un rapport qui tient compte davantage de l’humain. Mais les innovations dans la décoration vont, je pense, se rapprocher inexorablement des conceptions que nous enseigne la philosophie chinoise.

Partager l'article

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile