Ordre et rangement


L’ordre (ou le rangement) est la première étape pour se sentir bien chez soi. Nous le savons tous et pourtant, certains d’entre nous ont des difficultés à appliquer ce simple conseil de bon sens au quotidien. Bien sûr, ils ont des raisons valables : le manque de temps, d’énergie ou tout simplement par commodité.

Mais ces raisons pleinement justifiées, ne cache-t-elles pas quelque chose de plus inconscient ? En d’autres termes, n’y aurait-il pas une autre raison plus inconsciente à cette difficulté de maintenir un intérieur rangé ?

Si je pose la question, c’est qu’il y a parfois des mécanismes involontaires qui font que nous agissons ainsi. Découvrir les raisons profondes, c’est faire un premier pas dans l’espoir d’obtenir et de conserver un lieu agréable dans le temps. Dans le cas contraire, le désordre reviendra inévitablement.

À la question pourquoi, j’y vois deux raisons principales :

  • la première, c’est que cela demande une méthode. En clair, cela s’apprend.
  • La deuxième, c’est qu’il y a peut-être quelque chose de profond en nous qui nous empêche de le faire réellement et nous freine dans notre action.

Quelles que soient les raisons, la solution commence par rechercher en nous, ce qui nous empêche de nous comporter d’une manière appropriée.

Alors dans cet article, nous commencerons par analyser trois raisons qui me semblent évidentes à la difficulté de ranger puis nous parlerons d’une méthode de rangement qui a fait ses preuves : la méthode Marie Kondo.

 

Lâcher prise

« Mais que vais-je faire de cet accessoire qui m’a rendu tant de services. Le nouveau que je viens d’acheter est bien mieux. Dois-je le garder ou le jeter ? Conservons-le, on ne sait jamais. Si mon nouvel accessoire vient à casser, j’aurais toujours celui-ci pour le remplacer. »

L’une des premières causes de la difficulté au rangement, c’est de ne pas jeter suffisamment. Nous stockons des objets anciens dont nous avons du mal à nous séparer au point de nous encombrer inutilement. On peut toujours augmenter notre surface de rangement, mais à un moment donné, il faut savoir dire stop. Stop à acheter ? Non, stop à conserver !

La première étape pour faire un rangement efficace commence par se débarrasser de l’ancien. Ce dont on ne sert plus. Pire, ce dont on ne veut plus.

Mais pourquoi conservons-nous ces choses dont on ne se sert plus ?

Les objets ou les vêtements anciens nous relient au passé, à des souvenirs ou des moments agréables. Les garder près de soi, c’est comme garder un lien à son passé. Et, d’un point de vue éthique : ne serait-il pas immoral de se débarrasser de quelque chose qui nous a tant apporté ?
Seulement voilà, le passé, c’est le passé et notre avenir se trouve devant nous et non pas derrière. Comment serait un homme (ou une femme) qui regarde toujours derrière en marchant ?

Si le passé nous aide à nous construire, il ne doit pas être envahissant au point de nous empêcher d’avancer.

Conserver des objets anciens, c’est garder un lien avec le passé, une attache.
Ces liens peuvent nous relier à de bons souvenirs. Dans ce cas, ils nous nourrissent. Mais lorsqu’ils sont trop nombreux, ils peuvent aussi nous empêcher d’aller de l’avant.
En règle générale, détenir beaucoup d’objets liés au passé nous empêche le renouvellement de notre façon de penser et de vivre. Il freine notre élan vers le nouveau et donc vers la vie. La vie est ce processus évolutif et en perpétuel changement.

Par conséquent, si vous voulez créer du renouveau dans votre vie, commencez par vider vos placards et vos armoires de ces choses qui encombrent votre vie.

 

La zone à décharge

« Enfin, nous sommes arrivés à la maison. Que vais-je faire des affaires que j’apporte ? Posons-les à cet endroit puisqu’il y a un peu de place. Je les rangerai plud tard. »

Combien sommes-nous à tenir ce genre de propos ? Au lieu de prendre le temps de ranger les choses à la bonne place, nous prenons des raccourcis et posons nos affaires dans le premier endroit disponible.
Seulement voilà, le temps passe et les affaires sont toujours à la même place. Pire, d’autres les y ont rejoints. Car un endroit à désordre attire inexorablement du désordre. En feng shui, on parle de zone à décharge. Ce sont ces endroits un peu cachés qui nous déchargent des choses dont on ne sait pas quoi faire.

Une zone à décharge est généralement un endroit auquel nous n’accordons pas beaucoup d’importance et qui accueille tout ce dont on ne sait pas quoi faire ou que l’on ne prend pas le temps de ranger à la bonne place sur le moment.
Marie Kondo propose une méthode infaillible pour résoudre cette difficulté. Nous la découvrirons un peu plus loin.

 

L’estime de soi 

L’une des raisons principales qui nous poussent à ne pas tenir notre intérieur en ordre, c’est la mauvaise estime de soi, une déconsidération de soi-même, ce qui correspond à un manque d’amour pour soi.

  • Lorsque l’on s’aime suffisamment, on prend soin de soi naturellement.
  • Lorsque l’on ne s’aime pas suffisamment, on se néglige et on néglige ce qui est autour de nous : son intérieur.

Lorsque l’on prend soin de soi, on veut naturellement ce qu’il y a de meilleur (dans la mesure de nos possibilités bien sûr). Or laisser traîner ses affaires ne correspond pas à la façon la plus agréable de vivre chez soi. Si l’on n’arrive pas à faire l’effort de garder un intérieur soigné, c’est que quelque chose en nous ne va pas. Peut-être que nous estimons ne pas mériter ce qu’il y a de meilleur pour nous. Dans ce cas, c’est le signe d’une mauvaise image de soi.

Pour résoudre la mauvaise estime de soi, nous pouvons nous poser quelques questions :

  • Pourquoi avons-nous une si mauvaise image de nous-même ?
    Est-ce que le regard des autres (parents ou amis) a terni notre image par le passé ?
  • Quels sont les critères qui font qu’une personne a de la valeur pour nous ?
    Est-ce que ces critères sont valables ou le fruit de nos croyances erronées ?

J’invite chacun à répondre en son for intérieur. Car la réponse dépendra de chacun. Ce qui est sûr, c’est que se déconsidérer constitue une mauvaise appréciation de nous-même. Nous sommes plus que les faux pas qui ont terni notre image par le passé. Les erreurs que nous avons commises n’ont pas beaucoup d’importance si nous faisons l’effort de ne plus les reproduire et de nous améliorer.

 

La méthode de rangement de Marie Kondo

Auteur : Naiyaru
Auteur : Naiyaru

Marie Kondo est une femme japonaise qui depuis son plus jeune âge a la phobie du rangement. Lorsqu’elle était encore enfant, elle rangeait ses affaires et ne pouvait s’empêcher de s’occuper aussi de celles de sa famille.
Aujourd’hui, elle est l’auteur de plusieurs livres dont le plus célèbre est « la magie du rangement ». Elle aide les personnes à ranger leur intérieur et est devenue si célèbre qu’une émission de télévision lui est dédiée aux États-Unis d’Amérique.

Dans son livre, quelques clients témoignent des résultats obtenus. Certaines ont vu leur vie se métamorphoser.

Quelques témoignages de clients de Marie Kondo :
« Après avoir suivi votre cours, j’ai démissionné et me suis mise à mon compte pour mener l’activité dont je rêvais depuis que j’étais toute petite. »
« Je suis ravie de vous informer que, depuis l’opération de nettoyage que j’ai entreprise dans mon appartement, mon chiffre d’affaires a explosé. »
« Mon mari et moi nous nous entendons bien mieux. »

PREMIÈRE ÉTAPE AU RANGEMENT : COMMENCER PAR JETER

La première étape consiste à désencombrer l’espace pour libérer de la place. Mettre du vide dans les placards permet de rendre l’endroit plus léger, mais aussi plus dynamique.
Pour cela, Marie Kondo conseille de jeter, mais pas n’importe comment. Elle demande de commencer par trier ses affaires par catégories et non pas par pièce. Elle conseille de réunir toutes ses affaires d’une seule catégorie en un même endroit.

EN PREMIER LES VÊTEMENTS

Les vêtements sont généralement ce dont on a le moins de difficulté à se débarrasser. Certains ne nous vont plus, d’autres sont démodés. Pour ceux-là : direction le sac poubelle. Pour les autres, c’est plus difficile.

Alors Marie propose une méthode infaillible. Elle conseille de les prendre un à un et de les placer tout contre soi, sur sa poitrine. Puis, demandez-vous ce que vous ressentez à son contact ?
Est-ce qu’il vous met en joie ?
Si vous n’éprouvez aucun plaisir alors c’est le signe que vous devez vous en débarrasser. Prenez-le et placez-le directement dans un sac poubelle.

Si vous ressentez de la joie, placez-le sur le côté pour le ranger ensuite avec tous ceux que vous garderez.

Marie propose de faire le tri dans l’ordre suivant :

  • les vêtements ;
  • les livres ;
  • les papiers ;
  • les objets ;
  • les objets très personnels (cadeaux, objets liés avec la famille, etc.)

S’entourer de choses qui nous procurent de la joie nous rend plus heureux.

DEUXIÈME ÉTAPE : DÉFINIR UNE PLACE POUR CHAQUE CHOSE

À présent que vous avez fait un grand tri, vous allez devoir ranger. Mais pour ranger efficacement, vous allez devoir respecter une règle essentielle. Vous devez impérativement trouver une place pour chaque chose. Si vous ne le faites pas, vous multipliez les risques de fouillis. Vous allez commencer par placer un objet dans un emplacement vide (une zone à décharge) et d’autres objets viendront inévitablement le rejoindre.

L’autre avantage de désigner une place pour chaque chose, c’est que lorsque vous avez besoin d’un objet, vous saurez exactement où il se trouve. Vous ne perdrez plus de temps à chercher, cela facilitera grandement votre vie.

Dernière recommandation, lorsque vous achetez quelque chose, déterminez-lui impérativement un endroit. Si vous ne le faites pas, le fouillis reviendra.

Après avoir défini une place pour chaque chose, prenez l’habitude de ranger immédiatement chaque chose à sa place après vous en être servi.

TROISIÈME ÉTAPE : DÉCORER LES ARMOIRES ET PLACARDS

S’il vous semble évident de décorer une chambre, pourquoi ne pas aussi décorer l’intérieur de vos placards ? Ce n’est pas parce qu’on ne les voit généralement pas que l’on ne doit pas y apporter le plus grand soin.
Prendre ses affaires de la journée dans un environnement soigné peut être un véritable plaisir. Il ne suffit parfois de pas grand-chose : un tableau, une photo, un message inspirant, etc.

Anecdote :
Lorsque j’ai refait mes placards, j’ai commencé par repeindre l’intérieur en blanc pour apporter un maximum de luminosité puis j’ai habillé les côtés avec les mêmes panneaux que j’ai utilisés pour les étagères. Enfin, j’ai placé des rubans LED verticaux qui s’allument à l’ouverture avec quelques tableaux dans le fond. Aujourd’hui, c’est un véritable plaisir de prendre mes affaires. Je me sens accueilli au moment d’ouvrir mes placards.

Pensez à décorer vos placards avec quelques images, cela vous motivera le matin. Et si vous trouvez que vos affaires semblent éparpillées sur vos étagères, pourquoi ne pas utiliser des bacs de rangements. Cela facilitera votre organisation.

 

Pour conclure

Neeson Hsu

J’espère que ces quelques lignes vous auront motivé à passer à l’action. Je sais que déballer ses affaires pour faire un rangement efficace prend du temps et de l’énergie.

Pourtant, ranger ses placards ou se débarrasser de ce qui nous encombre peut nous aider à passer un nouveau cap dans notre vie. Cela peut nous aider à avancer plus librement. Nous ne pouvons pas profiter pleinement de la vie si nous sommes incapables de nous couper du passé, de nous séparer de ce qui nous empêche d’avancer.

Se débarrasser de l’ancien, c’est aller vers le nouveau avec l’élan d’un jeune adulte qui quitte ses parents pour la première fois. Il a peu de bagages. Il n’a pas les contraintes de son passé qui le retiennent dans ses habitudes. Le monde s’ouvre à lui comme un enfant qui vient au monde pour la première fois, tout est possible.

Attention, je ne dis pas que l’on doit se débarrasser de tout ce que nous possédons. Notre vie est une succession d’expériences, d’enseignements et d’épreuves qui nous ont fait grandir. Notre passé nous a construit. Il a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

En même temps, nous avons fait des erreurs. Nous n’avons pas toujours su prendre la ou les bonnes décisions. Cette partie en nous doit se détacher et retourner dans le Tout pour y être recyclée. Cette partie négative en nous est inscrite dans nos possessions, dans ce que nous n’aimons plus, mais que nous gardons encore et encore.

Si vous pensez mériter une vie meilleure alors, faites un grand tri de vos affaires. Programmez un jour dans les semaines à venir et débarrassez-vous de tout ce qui ne vous met plus en joie. Résultat garanti.

À vous d’essayer maintenant 😉

Puis, laisser moi un commentaire sur les bienfaits que vous avez ressentis, cela motivera ceux qui ne sont pas encore passés à l’action.

Nous méritons d’être heureux

Partager l'article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.