Le Feng shui et la science

Le Feng shui et la science

Quelque chose m’a fait bondir ce matin. J’ai consulté Wikipédia. Vous savez, cette encyclopédie en ligne qui devient une référence du savoir humain. J’ai recherché le mot  »feng shui » et suis tombé sur ceci :

« Le feng shui s’appuie sur de nombreux postulats non admis par la communauté scientifique, puisque n’ayant jamais été prouvés à travers aucun protocole scientifique. Cette discipline est à ce titre qualifiée de pseudo-science. » (Lien de la page ici)

feng shui et science
Image : ijmaki

 

 

 

 

Le Feng shui, une pseudo-science ?

Comment un inconnu peut-il ridiculiser cette méthode qui me passionne depuis plus de 20 ans ? Me suis-je fait berner sur toute la ligne. Qualifier le feng shui de pseudo-je-ne sais-quoi, et puis quoi encore !

Ensuite, j’ai réfléchi. Je me suis posé la question. N’avait-il pas un peu raison ? N’y a-t-il pas un peu de vrai ?

Commençons par préciser deux points essentiels à propos du feng shui.

Premièrement, cette discipline est un art et non une science au même titre que la médecine. Même si l’effet d’un médicament a été prouvé scientifiquement, il peut n’avoir aucun effet sur certains malades. De nombreux facteurs subjectifs participent à la guérison comme celui de la relation du médecin à son patient.

Deuxièmement, le feng shui regroupe différentes méthodes ou écoles qui n’ont rien d’homogène. C’est toute la difficulté de cet art ancestral chinois. Tous les experts ne proposent pas les mêmes recommandations. Il n’existe pas un feng shui, mais plusieurs.

En conséquence, la littérature propose une multitude de recommandations. Impossible dans ces conditions de prouver l’efficacité d’une discipline si ses représentants ne sont pas d’accord sur ce qui est du feng shui et ce qui ne l’est pas.

Cela veut-il dire que le feng shui n’a aucun fondement scientifique et qu’elle peut être qualifiée de pseudo-science ? Évidemment non et c’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

Les deux postulats du feng shui

Avant de parler des différences entre les méthodes, commençons par parler des points communs, les fondements de cette discipline ancestrale chinoise.

Le feng shui s’appuie essentiellement sur deux postulats. Le premier consiste à penser que tout ce qui nous environne nous influence. Cela signifie que l’environnement exerce une influence sur notre corps et notre esprit.

Selon le feng shui, les odeurs, la luminosité, les couleurs, la décoration, la forme des pièces, notre quartier, notre région exercent une influence sur la qualité de notre vie : notre bien-être, notre santé, nos comportements, etc.

Le deuxième postulat consiste à penser que tout est relié, tout est interconnecté. Le Bouddhisme parle d’interdépendance, le terme concomitance est également associé à ce concept. Cela signifie que deux choses apparemment distinctes sont reliés dans les faits.

Selon le feng shui, notre habitat est relié à des aspects de notre existence. Par exemple, le mauvais aménagement de certaines zones peut provoquer des déboires d’ordres financiers ou relationnels.

différentes méthodes feng shui
Image : Gerd Altmann

 

 

 

Les méthodes différentes

Chaque livre est basé sur l’une des trois méthodes (voir la vidéo « Quelle méthode choisir ? ») qui sont : le feng shui des trois portes, le feng shui de la Boussole et le feng shui traditionnel.

Notons que deux pratiques sont assez similaires, seule la troisième est très différente.

Dans le feng shui des trois portes et le feng shui de la Boussole, on tient compte principalement des couleurs, de la décoration murale, des symboles, etc. Ces deux méthodes sont les plus accessibles à notre esprit cartésien. L’élément de discorde se situe dans le positionnement du bagua (voir la vidéo « Comment placer le bagua facilement ? »). Dans le feng shui des trois portes, le bagua est positionné par rapport à la porte alors que dans le feng shui de la Boussole, il est positionné par rapport au nord magnétique.

Dans le feng shui traditionnel, les couleurs, les objets de décoration ne sont pas toujours pris en compte. Les experts privilégient l’utilisation d’un Luopan, un cadran composé d’idéogrammes chinois au centre duquel se trouve une boussole. L’énergie d’un lieu est déterminée à partir d’éléments comme l’orientation de la porte (par rapport au nord magnétique), la date de construction, la date d’aménagement, etc. C’est une méthode complexe et qui peut porter à confusion.

 

Les preuves scientifiques du feng shui

S’il existe plusieurs méthodes, les conseils ou préconisations peuvent être très différents. Certaines d’entre elles sont reconnues par le milieu scientifique. C’est le cas notamment de l’influence de la lumière, des couleurs sur notre bien-être et notre comportement.

Dans le livre  »l’étonnant pouvoir des couleurs », Jean-Gabriel Causse rassemble un grand nombre d’expériences réalisées par des scientifiques. Des études ont montré l’effet apaisant qu’avaient les couleurs froides ou neutres par rapport aux couleurs chaudes.

Le feng shui conseille l’utilisation de couleurs froides ou neutres dans les chambres pour favoriser le sommeil.

Une étude réalisée par une scientifique australienne sur des oiseaux (des pinsons) a révélé que lors d’une compétition de nourriture le taux de stress était supérieur chez les animaux qui ne portaient pas de rouge. (voir la page 59 et la page 60 du livre) ou (www.nature.com/birds born to fear red)

Le feng shui conseille de porter du rouge pour renforcer son autorité.

Certaines préconisations sont compréhensibles non pas intellectuellement, mais à partir du ressenti. C’est le cas du positionnement par rapport à la porte. Le feng shui déconseille de tourner le dos à la porte lorsque l’on travaille assis à un bureau. Il suffit de l’expérimenter dans une pièce d’environ 20 m2 pour se constater à quel point les sensations sont différentes.

Les préconisations qui découlent de l’aspect concomitant des choses sont difficilement vérifiables par la science. Difficile à notre époque de dire que tout est relié même si les avancées dans le domaine de la physique quantique nous parlent de non-localité ou d’intrication.

Le feng shui considère que notre habitat, ce que nous possédons et notre existence sont liés intrinsèquement. Des divorces à répétitions ou des difficultés financières récurrentes dans une habitation avec différents propriétaires pourraient indiquer des configurations néfastes de l’habitat. C’est pourquoi il est fortement conseillé de s’informer sur l’histoire des habitants d’un lieu avant d’acheter une habitation. Heureusement, le feng shui propose des solutions à partir notamment du Bagua.

Certaines préconisations peuvent se rattacher à de la superstition. C’est le cas par exemple de l’orientation de la porte mesurée avec un luopan. Un expert feng shui peut vous conseiller de modifier l’ouverture de la porte de 2 ou 8 degrés pour attirer le succès dans vos affaires, difficile pour un esprit cartésien de croire à cette idée.

Image : Gerd Altmann

 

 

 

En résumé

Le feng shui peut-il être prouvé scientifiquement ? Oui et non.

Certaines recommandations ont été vérifiées par la science. C’est le cas de l’influence des couleurs sur notre bien-être, le sommeil et notre comportement.

Certaines recommandations sont liées à des ressentis donc difficilement vérifiables par la science. C’est le cas du positionnement par rapport à la porte.

Certaines recommandations seront probablement vérifiées par les avancées de la science. C’est le cas des liens entre notre habitat, nos possessions et notre existence. Rappelons-nous l’opinion qu’avaient nos scientifiques à propos de l’acupuncture en 1950. Depuis, nous avons découvert un réseau de canaux parcourant le corps indépendamment des vaisseaux sanguins ou lymphatiques et des voies nerveuses (1). L’efficacité de ses points a pu être vérifiée par des spécialistes (2) sur des pathologies connues.

Certaines recommandations peuvent être rattachées à de la superstition.

Doit-on attendre que le feng shui soit prouvé scientifiquement pour commencer à s’y intéresser ? Où devons-nous nous intéresser à cette pratique pour que des recherches soient faites en vue de prouver son efficacité ? En attendant l’approbation de notre milieu scientifique, le feng shui est pratiqué en Chine depuis des millénaires. Remettre en question l’ensemble de cette discipline, c’est remettre en question les capacités intellectuelles et cognitives de millions de Chinois.

Malheureusement, tout n’est pas bon à prendre et la prudence s’impose lorsque l’on fait appel à un expert ou un maître feng shui. C’est aussi la raison qui me pousse à clarifier cette discipline dans des articles comme celui que vous lisez en ce moment. 😉

Et vous, avez-vous vérifié des liens entre votre habitation et certains évènements ?

Documents annexes :
(1) Découverte des méridiens avec des appareils scientifiques, extrait du livre  »Les miracles de la guérison » du Dr Nadia Volf aux Éditions Marabout, pages 146-148
(2) Vérification de l’efficacité de l’acupuncture extrait du livre  »Les miracles de la guérison » du Dr Nadia Volf aux Éditions Marabout, pages 141, 143-144-145-146

Vidéo : Le Bagua et « le guide pratique du Feng Shui »

Partager l'article

Articles

chambre-feng-shui

21 conseils feng shui pour la chambre

0
Quel merveilleux moment que celui d'entrer dans sa chambre le soir après une bonne journée ! C'est le moment de prendre soin de soi....

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.