Qu’est-ce que le yin et le yang au quotidien ?

Le yin et le yang au quotidien

Le yin et le yang sont deux mots incontournables de la pensée chinoise. Nul ne peut comprendre la Chine sans connaître leur signification. Le souci, c’est qu’il n’existe aucune traduction littérale dans notre langue. Cette difficulté à définir ces deux termes nous a conduit à utiliser des mots particulièrement complexes.

Question : Le yin et le yang, c’est quoi ?
Réponse : Le yin et le yang font partie de la cosmogonie chinoise.
Question : La quoi ?
Réponse : La cosmogonie chinoise, la science des lois générales par lesquelles le monde physique est gouverné.
Question : Waouh !

Lorsque l’on explique des termes que l’on ne connaît pas par d’autres que l’on comprend à peine, il y a peu de chance à ce que l’on arrive à une compréhension acceptable de la « chose ». Finalement, on en conclu en disant que c’est comme le bien et le mal chez nous, voili voilou. Mais ce n’est pas juste ou plutôt c’est carrément faux, car en Chine le bien et le mal n’existent pas.

Ce qui est perçu comme négatif chez une personne peut être perçu comme positif chez une autre. Tout dépend de quel côté on se place et ça marche à tous les coups. Désolé, mais vous connaissez tous ce célèbre dicton qui dit : « Le malheur des uns fait le bonheur des autres ».

Alors dans cet article, nous allons vous expliquer comment sont nés le yin et le yang dans la pensée chinoise, mais aussi comment utiliser ce concept pour améliorer votre qualité de vie.
Suivez le guide !

Le Yin et le yang au commencement

Nul ne peut imaginer l’étendue des découvertes scientifiques dont nous bénéficions. Aujourd’hui, nous comprenons parfaitement pourquoi le climat se modifie aux rythmes des saisons, l’origine et les remèdes des maladies les plus courantes ou le phénomène de l’attraction terrestre. Dans les temps anciens, seuls les prêtres (ou les druides) avaient accès à la connaissance de ce que nous appelons  »les faits observables ».

C’est seulement à partir du 17e siècle que des scientifiques ont découvert et expliquer les différents phénomènes de la nature. Pasteur a été l’un des pionniers de ces découvertes scientifiques. Aujourd’hui, nous n’avons plus de difficulté à expliquer le développement des cellules ou la croissance d’une plante.

En Chine, la démarche fut complètement différente. En l’absence de tout appareil de mesure suffisamment sophistiqué (400 ans avant notre ère) et une volonté de s’éloigner de toute connaissance chamanique, les Chinois ont cherché à comprendre leur environnement à partir des faits observables de la nature. Leur objectif était de développer des idées ou des concepts les plus universels possible.

À tel point que ces concepts devaient pouvoir s’appliquer dans tous les phénomènes observables de la nature. La course des astres autour de la terre ou la circulation de l’énergie dans notre corps devaient répondre aux mêmes lois. Dans notre culture, ces phénomènes sont étudiés séparément alors que dans leur culture ce sont les mêmes principes qui s’appliquent.

Pourquoi ?

Parce que la pensée chinoise est fondée sur le premier grand principe qui est de penser que nous faisons parti d’un Tout et que les composants de ce Tout sont reliés pour fonctionner en synergie.

Le Tout représente ce que j’observe à un instant T, ce peut être le monde ou seulement une partie de ce  »monde », un paysage, un arbre ou simplement mon corps. Lorsque j’observe mon corps et uniquement mon corps, je constate que tous les organes sont liés et qu’ils agissent en synergie les uns avec les autres. Si l’un des organes dysfonctionne, c’est l’ensemble qui en est affecté.

Premier grand principe
Tout est relié et fonctionne en synergie

Le deuxième grand principe est de penser que ce Tout (notre environnement par exemple) peut être divisé en deux grands sous-ensembles. Le premier sous-ensemble représente tout ce qui est en expansion et le deuxième, tout ce qui est en contraction. Le premier, nous l’appellerons yang et le deuxième yin.

Deuxième grand principe
Le Tout peut être séparé en deux principes distincts.

Le premier est en expansion (yang).
Le deuxième est en contraction (yin).

Cette vision à la fois synergique et binaire du monde a un gros avantage, car elle va créer des liens là où il n’y en avait pas, en tout cas pas dans notre approche occidentale. Les conséquences sont énormes, car si je sais qu’il existe des liens, je vais pouvoir agir sur un élément à partir d’un autre qui lui est relié.

En d’autres termes, si je veux attirer certaines choses dans ma vie au lieu de ne considérer que l’objet que je convoite, je peux agir sur tous les éléments qui lui sont reliés. Et c’est là que les notions du yin et du yang entrent en jeu, car au lieu de focaliser toute mon attention sur ce que je veux, j’agis sur d’autres facteurs qui lui sont symboliquement associés.

Plus de productivité ou plus de yang ?

lieu avec une faible luminosité

Par exemple, lorsqu’un patron se plaint d’un manque de productivité dans son entreprise, il commence généralement par convoquer les membres de son personnel pour discerner celui ou celle qui est censé ralentir la production.

Un expert feng shui recherchera non pas au niveau du personnel, mais plutôt dans l’environnement les causes susceptibles de diminuer le rendement. Il commencera par observer les postes de travail et s’il constate un manque de lumière, il se demande si ce manque de luminosité ne serait pas responsable d’un manque de productivité.

Pourquoi ?

Parce que la productivité et la lumière sont reliées symboliquement. Elles font toutes deux partis du grand sous-ensemble que nous avons appelé yang. Et lorsque l’on renforce l’un, par voie de conséquence, on renforce l’autre.

Ce qui veut dire qu’un expert feng shui conseillera d’apporter davantage de confort visuel avant même de porter la faute aux personnels. Car il sait que s’il y a un manque de lumière, l’employé devra dépenser un surplus d’énergie à se concentrer sur ce qu’il voit au détriment de ce qu’il fait. Cela constitue une perte d’efficacité. Une partie de l’énergie est perdue, car elle n’est pas canalisée au bon endroit, la productivité.

Mais ne pensez pas qu’il suffise d’augmenter la luminosité infiniment pour obtenir plus de productivité. Ça ne marche que jusqu’à un certain seuil. Ce seuil, c’est ce qu’on appelle l’équilibre selon les Chinois, représenté par le ni trop, ni trop peu. Lorsque vous avez atteint une lumière suffisante, vous devez agir sur d’autres facteurs yang.

Autres facteurs yang :

Quels autres facteurs sont liés à la productivité pour les Chinois ? Auriez-vous une petite idée ? Parmi les facteurs favorables à la réussite d’une entreprise, il y a la réputation de l’entreprise ou tout simplement la motivation des employés. Ce qui veut dire qu’il est possible d’augmenter la productivité :

  • Soit  en favorisant la motivation du personnel ;
  • Soit en travaillant sur la réputation de l’entreprise.

Avez-vous l’esprit yin yang ?

À présent, revenons à la première partie de cet article qui est consacré à la découverte du yin et du yang dans notre quotidien. Nous avons vu que le yang est un mouvement d’expansion alors que le yin est un mouvement de contraction. Plus concrètement, le yang est représenté par tout objet, couleur ou phénomène associés à un mouvement d’expansion comme la lumière, l’espace, le futur, etc.

Alors que le yin est représenté par tout objet, couleur ou phénomène associés à un mouvement de rétraction comme l’ombre, une grotte (un espace confiné), le passé, etc.

Il est temps pour moi de savoir si vous comprenez le chinois. ;-).
Je vous ai préparé un petit questionnaire sur le yin et le yang. Je vous propose de répondre aux quelques questions ci-dessous.


Questionnaire sur le yin et le yang

QUESTIONS :
Le jour, est-il yin ou yang ?
La nuit, est-elle yin ou yang ?
Le froid, est-il yin ou yang ?
Le sud géographique, est-il yin ou yang ?
Le dynamisme, est-il yin ou yang ?
Les abords d’une rivière, sont-ils yin ou yang ?
La ville, est-elle yin ou yang ?
Les couleurs sombres, sont-elles yin ou yang ?
Le nettoyage, est-il yin ou yang ?
Le désordre, est-il yin ou yang ?
Le rangement, est-il yin ou yang ?

 

RÉPONSES :
Le jour est yang à cause de la présence de lumière.
La nuit est yin à cause de l’absence de la lumière.
Le froid est yin car il contracte les muscles de notre corps.
Le sud géographique est yang car il indique le côté le plus chaud.
Le dynamisme est yang car il est synonyme d’énergie.
Les abords d’une rivière sont yin car l’eau est apaisante.
La ville est yang car l’activité humaine est yang.
Les couleurs sombres sont yin car elles absorbent la lumière.
Le nettoyage est yang car il rend un lieu plus lumineux.
Le désordre est yin car il ralentit notre activité.
Le rangement est yang car il nous rend plus efficace, plus réactif.

 


 

Dans cet article, nous avons parlé de synergie en disant que Tout est relié et que si j’agis sur un élément, j’en renforce un autre qui lui est symboliquement associé.

Premier grand principe
Tout est relié et fonctionne en synergie.

Si vous avez répondu au questionnaire, vous voyez probablement où je veux en venir. Car, à présent que vous savez que le yang est représenté par les couleurs claires, le nettoyage, le rangement, mais aussi le dynamisme. Si vous vous plaignez d’un peu de fatigue chronique, au lieu de prendre des compléments alimentaires, pour booster votre énergie, commencez par mettre du yang dans votre intérieur. Faites du nettoyage, du rangement et préférez des couleurs claires sur vos murs.

Et si à l’inverse vous vous sentez trop yang, trop excité, ajoutez quelques touches de couleurs plus sombres ou prenez le temps de vous promener dans un parc, au bord de l’eau ou en forêt le temps d’apaiser votre mental.

Ce qu’il faut retenir !

La connaissance du yin et du yang peut devenir un véritable outil de mieux-être. Si vous arrivez à percevoir le lien entre votre bien-être et votre environnement alors vous saurez comment apporter plus d’harmonie dans votre intérieur. Si vous avez une entreprise, vous pourrez augmenter votre productivité (comme dans l’exemple que nous venons de voir). Vous aurez un contrôle bien plus important sur ce qui vous entoure et donc sur vous. Au début, cela nécessite une petite gymnastique intellectuelle. Mais avec le temps, cela devient de plus en plus évident.

Avant de nous quitter, j’aimerais vous proposer un petit exercice. La prochaine fois que vous visiterez un lieu atypique et que vous ressentez une émotion particulière, demandez-vous si cette émotion n’est pas le fruit de la décoration. Analyser la décoration en termes de yin et de yang puis analyser votre état intérieur pour savoir si les deux sont en concordance.
Si c’est le cas, alors vous êtes sur la voie de devenir un(e) expert(e) feng shui. 😉

 

Partager l'article

3 Commentaires

  1. Bonjour Christian,

    Le thème est très intéressant!
    Je ne comprends pas pourquoi le Yang, c’est le nettoyage et le rangement. Je n’associe pas ces activités à de l’expansion, à de l’agitation…
    Ce sujet m’intéresse, si tu as un exemple pour que je puisse comprendre, je suis preneuse! ????

    Super sujet!

    Serena

  2. Bonjour Serena,

    Merci pour ton commentaire.
    Tu es la deuxième personne à me poser la question donc, quelques éclaircissements s’imposent.
    (À ce sujet, l’éclaircissement est yang puisqu’il met de la lumière sur quelque chose qui n’est pas clair) ????

    J’ai parlé du yang comme un mouvement d’expansion. L’énergie est expansion donc toute activité qui redonne de l’énergie est associée à l’expansion.

    Le nettoyage consiste à enlever la poussière et la saleté qui s’accumulent au cours du temps, qui est passé.
    Le passé est yin puisqu’il est figé et invariable.
    Le présent est yang (par rapport au passé) puisque tout est possible dans l’ici et maintenant. Tout est en devenir.

    Un endroit poussiéreux est donc un endroit qui nous relie au passé.
    Le fait de nettoyer redonne de l’énergie à un lieu. De ce fait, le nettoyage est une activité yang puisqu’il dynamise un lieu en le ramenant dans le moment présent.

    Enfin, le rangement consiste à ranger chaque chose à sa place.
    Lorsque tout est rangé, ton esprit n’a pas besoin de chercher quelque chose, il va directement à l’endroit où il se trouve.
    Par conséquent, tu deviens plus efficace, plus réactif, plus yang.

    Pour en prendre conscience, je te propose une petite expérience.
    La prochaine fois que tu feras une lessive, laisse sécher ton linge quelques jours dans ton salon.
    Et observe dans les jours qui suivent comment tu te sens.
    J’ai fait l’expérience et j’ai ressenti que mon moral baissait et moins de motivation dans mes activités.

    Christian

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.